lilireinhart.fr   |               
Latest Images
/photos  -  retrouvez déjà + de 150,000 photos de Lili Reinhart !

Lili Reinhart est sage au-delà de son âge. Même après qu’elle ait obtenu un rôle principal dans Riverdale, la subversive série CW basée sur Archie Comics, elle a perdue précisément zéro pourcent de son humble personnalité. Parler à Lili est comme parler à une meilleure amie — elle veut que tu sois au courant de sa journée difficile à Hollywood, son engagement à faire un travail qui la passionne, et comment elle essaye de poster le moins de choses possibles par rapport à sa vie personnelle sur Instagram.

Quand la première cassette d’audition de Lili a été visionnée par l’équipe de casting de Riverdale, elle n’a pas accepté non comme réponse. Elle a tant bien que mal eu une autre chance pour auditionner, et la seconde fois, elle a assuré. Le reste, bien sûr, est de l’histoire ancienne.

Lili a peut-être seulement 22 ans, elle sait ce qu’elle veut, et on ne peut pas attendre pour la voir obtenir tout ce qu’elle veut.

Tu as déménagé à Los Angeles à 18 ans. Quel conseil as-tu à donner à d’autres jeunes femmes qui poursuivent leurs rêve, même si c’est effrayant ?

Je pense que la chose la plus importante à se dire est qu’il peut y avoir besoin de plusieurs essais pour que tes rêves se réalisent. Je me suis retrouvée à retourner chez moi pour récupérer après la première fois que j’ai habité à LA. J’étais là pour 5 mois, à piocher dans mes économies et j’ai éventuellement dû retourner chez moi pour économiser plus d’argent. Rien n’est devenu plus clair immédiatement, c’est sûr. J’ai passé 2 mois à LA quand j’avais 16 ans, à auditionner pour tous les rôles que je pouvais. Mon succès n’est pas arrivé en une nuit. J’ai commencé à auditionner pour des projets quand j’avais 12 ans et finalement obtenu mon gros rôle dans Riverdale à 19 ans. Poursuivre tes rêves sera toujours effrayant, mais ça sera plus facile si tu te rappelles qu’il faut de la patience et de la persévérance pour que les bonnes choses arrivent

Quelle a été la plus grosse surprise ou le plus gros temps fort dans ta carrière jusqu’à maintenant ?

Je pense que l’un des plus gros moments de cette carrière a été l’opportunité de voyager. J’ai grandi en voulant voyager à travers le monde, mais je n’avais jamais été au Canada avant de commencer à tourner dans Riverdale. Depuis, je suis allé à Paris, Mexico, et à travers les Etats-Unis pour des conférences de presse ou des conventions. Je vais également aller à Milan cet été.

Quand tu rencontres une difficulté ou un obstacle dans ta carrière, comment trouves-tu un nouveau chemin pour trouver le succès ?

Parfois, il suffit juste d’être au bon endroit au bon moment. C’est différent pour tout le monde, bien sûr ; il n’y a pas deux chemins identiques qui mènent au succès. Mais, par exemple, avec moi… déménager à LA était le bon choix. Ça n’a juste pas fonctionné la première fois. C’est seulement lorsque j’ai déménagé une deuxième fois que j’ai eu la chance d’auditionner en personne pour Riverdale. C’était le bon projet, le bon rôle, et j’étais dans la bonne ville pour auditionner. Les planètes se sont alignées quand juste un an avant, ça n’avait pas été le cas. Donc je pense qu’il est inutile de penser qu’un chemin ou une voie ne marche pas pour toi juste à cause d’une seule mauvaise expérience. Je le dis toujours, continue d’essayer. Abandonne la voie, si c’est nécessaire, jusqu’à ce que tu en trouve une nouvelle.

Qu’est ce qui t’épanouie le plus dans ton travail ?

C’est incroyablement épanouissant d’être une actrice. C’est quelque chose que j’ai voulu pendant toute ma vie. Et pour être honnête, je n’avais pas beaucoup de doute quant au fait que je ferais ce métier en grandissant. Je me suis énormément sentie découragée et frustrée, bien sûr, mais je pense avoir toujours profondément su en quoi j’étais douée et que tout marcherait pour le mieux. Rien d’autre ne me paraissait bien. Je ne me suis pas donné de plan B. Je ne suis pas allé à l’université pour étudier quelque chose d’autre, je n’avais aucun plan de secours. J’allais devenir une actrice. Point. Donc je pense que c’est incroyablement épanouissant d’être où je suis aujourd’hui. Je suis contente de ne pas avoir doutée de moi-même, quand à certains moments d’autres personnes voyaient mes rêves comme étant irréalisables ou impossible d’atteinte.

Dans Riverdale, tu joue la bien aimée Betty Cooper. Qu’est-ce que tu dirais aux personnes qui te cataloguent dans le rôle de la monodimensionnelle fille d’à côté ?

Je pense que c’est à moi de ne pas me mettre dans une case, honnêtement. Je dois choisir les bons rôles pour moi-même. Ça ne m’intéresse pas d’auditionner ou de participer à des projets où je jouerais la fille d’à côté, ou une jeune détective. Je cherche sérieusement seulement des rôles qui ne me rappellent pas Betty. C’est à moi de montrer mes capacités dans les prochains rôles que je jouerais. Les gens peuvent essayer de me mettre dans des cases, mais je ne laisserais pas ça se produire.

Tu as été plutôt catégorique sur le fait de garder ta vie privée hors de la presse. Comment tu gères la pression de partager ta vie de tous les jours qui vient par le fait d’être sous les projecteurs?

Hmm. Je ne suis pas sure d’avoir fait un bon travail par rapport à ça, honnêtement. J’aime bien dire que je vais garder ma relation amoureuse et ma vie de famille privée… mais c’est compliqué. Je suis quelqu’un d’ouvert. J’aime partager des choses à propos de moi-même et laisser entrapercevoir mon monde. Des fois je partage trop, ou donne trop de moi-même. Mais c’est quelque chose sur laquelle je travaille. Je ne suis sous les projecteurs que depuis deux ans donc je suis encore en train de tester mes limites. Une de mes résolutions de cette année était de garder ma vie un peu plus privée en général. Je n’ai pas besoin de partager autant. C’est bien d’avoir un peu de mystère et de ne pas laisser le monde savoir tout à propos d’où je suis, avec qui je suis, ce que je fais, etc. etc.

Quel est le meilleur conseil qu’on ne t’a jamais donné ?

Le conseil qui m’a vraiment paru vrai est la fois où on m’a dit « Ton cœur ne te guidera jamais dans la mauvaise direction ». Et c’est vrai. Si je ne me sens pas passionnée par quelque chose, je ne continue pas dans cette voie-là. Prenons des rôles, par exemple : si je lis un script et qu’il y a des réalisateurs géniaux, un budget énorme, des grandes célébrités y participant… mais que ça me semble pas correct d’un point de vue spirituel, j’abandonne. Si quelque chose ne me donne pas des papillons dans le ventre ou ne m’excite pas, ça ne mérite pas mon énergie. Je ne veux me donner seulement qu’aux choses qui déclenchent un feu en moi. Et ça peut être compliqué de faire de cette manière dans ce business, n’importe quel business ou n’importe quel aspect de la vie en général. Mais je compte m’en tenir à ce conseil au long de ma carrière.

Les réseaux sociaux ont été présents dans une grande partie de ta vie. Comment restes-tu authentique dans l’ère d’Instagram ?

J’ai réalisé récemment à quel point il était difficile pour certaines personnes de rester authentique sur les réseaux sociaux. Mais pour être honnête, j’ai toujours été moi-même. Je n’essaye pas de me présenter d’une manière différente ou de me mettre sous une magnifique lumière. Je suis juste moi. Je ne réfléchis pas trop à ce que je poste, je le poste juste. C’est ce qui me garde authentique, je pense. Et aussi ce qui m’attire des problèmes parfois, mais peut importe. Si tu dois t’arrêter, réfléchir ou étudier tout ce que tu poste… alors ça ne viendra pas vraiment naturellement.

Quelle femme de ton industrie admires-tu le plus ? Pourquoi ?

J’ai eu le privilège d’assister aux Glamour Women of the Year Awards et j’ai vu Viola Davis parler. J’étais absorbée par chaque mot. C’est une incroyable femme et oratrice. Je pense juste qu’elle est tellement sage et a tellement de choses à dire à propos d’être une femme dans cette industrie. Lady Gaga a également toujours été l’une de mes idoles. Elle est tellement talentueuse et, à mon avis, elle est le genre de personne vers qui tu aimerais aller pour avoir des conseils. Elle est spontanée et a toujours eu une créativité pour son travail ce qui est vraiment inspirant.

Tu as déjà dis que tu ne voulais pas faire une autre série de 22 épisodes parce que ça va te prendre toute ta vie. Que veux-tu faire après ?

Des films. Mon cœur repose réellement dans l’industrie du film. La télévision m’a donné l’opportunité la plus incroyable de créer une plateforme et avoir un travail consistant. Aussi, j’ai rencontré quelques unes des plus importantes personnes dans ma vie grâce à Riverdale. Mais à la fin du voyage, je veux être dans des films. Donc j’espère poursuivre dans des projets de films pendant mes pauses de Riverdale à chaque saison, pour autant de temps qu’on tournera. Ça serait un rêve d’être dans une œuvre se passant au 19è ou 18è siècle. Peut-être un jour.



© Interview traduite par Manon









Lili Reinhart Online is an unofficial fansite for Lili Reinhart. I am in no way affiliated with her, her management and I don't know anyone who is. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. All images are copyright to their respective owners. If something belongs to you, please email me before taking any legal action and I will give you credit or remove it straight away.