lilireinhart.fr   |               
Latest Images
/photos  -  retrouvez déjà + de 150,000 photos de Lili Reinhart !

Lili Reinhart et Cole Sprouse : Relations, Riverdale, et ce que le futur réserve.

Cole Sprouse et moi étions en train de fumer une cigarette sur le toit-terrasse de l’appartement hollywoodien dans lequel il vivait avec Lili Reinhart, sa co-star et petite-amie dans la vraie vie et dans Riverdale, le teen soap qui ré-imagine les personnages d’Archie Comics dans un univers alternatif sombre. C’était une soirée fin mai. Le soleil se couchait, jettant entre les collines les ors et les roses en Technicolor qui font de Los Angeles un plateau de tournage plus qu’une véritable ville. Tandis que ces rencontres ont invariablement le parfum d’une production en soi, celle-ci paraissait particulièrement curieuse, puisque j’ai été chargé de présenter Cole et Lili dans des conditions particulières. A ce moment ils ne gardaient pas secrète leur relation romantique – ils mitraillaient leur flux Instagram avec éloges affectueuses l’un à l’autre, et ils ont posé ensemble pour cette couverture de W, quoique jouant un couple dystopique au nom de la mode. Mais ils ne voulaient pas être interviewés ensemble, en tant que véritable couple. Si ça semble un peu calculé, c’est parce que ça l’était. Mais à quelle fin ?

« Je suis tellement content qu’on rende votre travail plus compliqué », dit Cole, riant, quand j’ai abordé le sujet. Deux mois plus tard, les deux se séparaient romantiquement, ce qui m’a conforté dans mes suspicions que les interviews séparées devaient être connectées au fait qu’ils étaient tous les deux incertains quant à leur avenir ensemble. Mais quand nous nous sommes rencontrés, Cole, un homme affable de 27 ans qui se comporte comme une sorte de fanfaron beatnik, il a expliqué son choix avec la même diplomatie nonchalante que Lili avait exposée quand je l’avais rencontrée quelques jours plus tôt dans un café du coin. « Nous ne nous battons pas contre l’idée que les gens nous associent l’un à l’autre, mais nous sommes souvent jumelés », m’avaient-t-elle dit, signifiant à la foisle couple de célébrités qui a engendré un hashtag maladroit (#sprousehart) et Betty Cooper et Jughead Jones, ou “Bughead” dans un langage de fan, de Riverdale, un duo vengeur qui est devenu le couple dominant dans une série qui ne manque pas d’enchevêtrements. « Nous reconnaissons que nous sommes en couple, mais c’est une petite partie de qui nous sommes en tant que personne. Nous voulons notre propre identité ». Sur le toit, Cole a offert une réponse pleine de discrétion similaire. « Lili est une individu incroyablement talentueuse qui parle pour elle-même et mérite sa propre voix à tous les égards », dit-il. « Juste ça est une justification suffisante pour que je le fasse comme ça. Je ne pense pas que nous racontions quelque chose de différent l’un de l’autre ici ».

Si le récit en question était celui de deux personnes célèbres dans une position gênante – apparaissant ensemble dans un magazine quand ils étaient, en fait, en train de se séparer – la chose en elle-même avait quelques parallèles avec ce qui rend Riverdale attrayant sur un plan de divertissement pop et un phénomène culturel pop. Un mélange sinistre de Gossip Girl et Twin Peaks, la série exploite avec dextérité fulgurant l’esprit hors du commun et la soif insatiable de l’ère d’Instagram, représentant son ridicule presque grave en prétendant que ce n’est pas ridicule. Elle dissout les barrières séparant la réalité de la fantaisie – et les adultes des adolescents – créant une dépendance que les fans consomment comme du Jingle Jangle, le Pixy Stix – comme une drogue de choix dans l’univers fictif pour adolescent. La série semble être faite pour être regardée autant que pour être commentée, “hashtaguée”, créer des memes et des gifs sur les réseaux sociaux, où, en 2018, #Riverale est devenu le troisième hashtag le plus suivi mondialement. Cole et Lili semblaient faire quelque chose de similaire en me rencontrant séparément, attirant l’attention sur l’état de leur relation en la gardant obscure, comme un post Instagram qui vous fait vous poser encore plus de questions sur qui a pris la photo que sur la photo en elle-même (tout en se sentant mal de s’ne soucier). Un peu comme quand je regarde Riverdale, un spectacle que je dévore avec une ferveur de fangirl sans complexe, je n’avais pas d’autre choix que d’être manipulé dans une soumission.

Il était difficile de s’inquiéter, même quand j’ai appris que le couple que j’interrogeais n’était peut-être plus un couple. La romance est une étrange affaire pour nous tous, et encore plus étrange pour ceux qui sont dans le show business. En outre, ils étaient tous les deux des personnes très appréciables, conscient de leur nature de manière surnaturelle, mais pas timidement de leur propre conscience. Lili est arrivée au café ressemblant fortement à ses 19 millions d’abonnés sur Instagram, c’est-à-dire, comme la jeune fille réservée de 22 ans venant de l’Ohio qu’elle est. « Nous devrions tous les deux juste laisser tomber de l’acide ici et nous n’aurions plus à nous soucier de rien », a-t-elle plaisanté pendant que nous nous asseyions, notant le décor étrange du café : des pièces noires ressemblant à des catacombes, les murs couverts de graffitis. Elle n’était ni bien habillée ni maquillée. Elle a mangé un cookie aux pépites de chocolat en guise de repas. Elle a parlé avec tendresse de sa voiture, une Hyundai ayant vécue, qu’elle a acheté quand elle avait 18 ans et qu’elle garde maintenant à Vancouver, où Riverdale est tournée pendant neuf mois de l’année. « Cole en rit toujours », dit-elle, roulant des yeux.

Lili parlait franchement de la façon dont ce sont passées ces dernières années, en gros, une succession d’emojis avec la tête qui explose. « Il y a seulement trois ans, je mangeais des hot-dogs à 2 dollars de 7-Eleven tous les jours », dit-elle, expliquant qu’elle a squatté le matelas pneumatique d’un ami quand elle auditionné pour la première fois. « J’ai postulé à Urban Outfiters et dans un salon de bronzage avant d’obtenir un rôle dans Riverdale. Ce n’est pas comme si j’étais habituée à cette vie ». Elle est très ouverte quand il s’agit de ses combats contre l’anxiété sociale, une condition qui ne l’a pas aidée quand elle est devenue une vedette sur les réseaux sociaux dans un Etat-nation, peuplé principalement d’adolescents. « Je ne le gère pas super bien », a-t-elle déclaré à ce propos. « Je suis quelqu’un de très paranoïaque à cause de ça. Je regarde les gens qui me regardent. Je regarde leur visage pour voir s’ils me reconnaissent, s’ils savent qui je suis. Ce n’est pas parce que je souhaite être reconnue ; j’essaye juste de me préparer. Ça peut être surprenant quand ils viennent vers toi et que tu ne t’y attend pas ».

Le chemin de Cole pour arriver à Riverdale est diamétralement opposé à celui de Lili. Un natif de Los Angeles, il a commencé quand il avait 8 mois, et, aux côtés de son frère jumeau, Dylan, a passé sept ans en tant que star de Disney dans La Vie de Palace de Zack et Cody et son spin-off, La Vie de Croisière de Zack et Cody. Il a prit ce qu’il pensait être une pause permanente de l’industrie qui l’a élevé quand il s’est rendu à l’Université de New York, où il a vécu dans les dortoirs, a étudié l’archéologie et l’antropologie, et a commencé à expérimenté la photographie. Puis, un an après avoir eu son diplôme, il a reçu l’appel de Riverdale. Il est devenu très célèbre une noouvelle fois, mais cette fois-ci selon ses propres conditions. « Quand j’étais plus jeune, j’essayais toujours de créer un semblant de maison, de confidence, de validation ou quoi que ce soit à travers le travail », m’a-t-il dit. « Maintenant je suis dans une situation où je poursuis un style de vie ». Il a beaucoup parlé de l’équilibre entre le travail et la vie privée, non pas à travers ses 27 millions d’abonnés sur Instagram, mais au travers de ses efforts personnels, comme conduire sa Ducati, économiser pour s’acheter une maison, et continuer la photographie en tant que hobby et carrière auxiliaire.

Susceptible de ressembler à l’étudiant en antropologie qu’il était il n’y a pas si longtemps, Cole a parlé avec un détachement sarcastique à propos de s’ajuster aux vertiges de la façon dont l’industrie à changé pendant son absence. « Maintenant les gens s’inquiètent de combiens d’yeux et fesses dans des sièges ils peuvent avoir, selon une quelconque extrapolation illusoire tirée de vos statistiques sur les réseaux sociaux », dit-il, prenant une Marlboro. « C’est compliqué. Renforcer le mythe de soi-même peut être préjudiciable pour les acteurs. Je pense que ça détruit le mystère de vous en tant que caméléon. Notre série se base vraiment sur ça, mais je suis en conflit à ce sujet ». Il a trouvé un moyen de faire de ce conflit une partie de sa propre empreinte numérique ; en plus d’une page Instagram personnelle, il a un deuxième compte, appelé @camera_duels, où il photographie en cachette des gens le photographiant en cachette. « C’était juste une blague qui se moquait de la culture des célébrité en général et aussi une thérapie », a-t-il dit. « Je suis ravi que ça plaise aux gens » – quelques 5.5 millions, pour être exact – « mais ça a fait le contraire de ce que je voulais. Ça a encouragé plus de gens à vouloir prendre des photos de moi, créant son propre Wild West duel ».

En les écoutant tous les deux parler de la boîte de Pétri qui est leur vie, il était compréhensif qu’ils voudraient tous les deux protéger leur connexion de ne pas être une source de laquelle les fans puissent se nourrir, ainsi que de m’empêcher d’avoir un siège au premier rang pour son dénouement aigre-doux. Bien que Lili est la moins sociable des deux, elle a dit que c’était Cole qui l’a poussée à élargir ses barrières entre leurs vies privée et publique. « Au départ, je ne voulais pas que ce soit privé », dit Lili, parlant de leur relation. « Maintenant je suis dedans depuis X années, j’apprécie la confidentialité que nous avons, qu’il m’a encouragé à avoir. Personne ne sait depuis combien de temps nous sommes ensemble, et personne ne le saura jusqu’à ce qu’on soit prêts à le dire. Personne ne sait comment nous sommes tombés amoureux, à part nos amis proches et nous. C’est très spécial ». Elle a fait des allusions, brièvement, au dilemme potentiel de leur séparation, bien que dans le contexte de leur romance de fiction. « Si et quand nous nous séparerons dans la série, je ne sais pas », dit-elle. « C’est étrange d’être avec un acteur. Vous êtes confronté à des choses que personnes n’a à confronter ».

Pour Cole, qui a grandi dans l’industrie, son approche de la relation était simplement un moyen d’assurer que l’artifice n’éloigne pas ce qui était organique. « Jusqu’à ce que vous passiez à l’étape des rendez-vous et que vous savez que quelque chose est bien pour vous, je ne pense aps que ce soit approprié de le partager avec les autres », dit-il, tout en reconnaissant qu’il comprend parfaitement comment leur relation apporte un petit quelque chose à Riverdale. « Je pense qu’une partie de l’amusement que l’audience avait, et a toujours, est de se dire : ‘Qu’est-ce qu’il se passe entre eux en ce moment ? C’est intéressant ! ». Il s’est mis à rire tout seul, comme il le fait souvent. « Mais en toute honnêteté, mon propre bonheur et son bonheur vient avant de se soucier de ce que les gens disent ».

Ils étaient au milieu de leur pause de Riverdale quand je les ai rencontrés, un mois avant de retourner à Vancouver pour le tournage de la saison quatre, où la plupart des conversations en ligne vont maintenant tourner autour de leur séparation dans la vraie vie alors qu’ils jouent toujours un couple à l’écran. Ils ont également posé les fondations pour éviter de se faire cataloguer en tant que #bughed4eva, un hashtag qui, oui, existe réellement, même s’il est maintenant comme un souvenir. Cole était appelé à filmer un second rôle dans Silk Road, un thriller basé sur le crime. Lili venait de finir de tourner dans Hustlers, un film sur des strip-teaseuses voleuses ayant pour actrice principale Jennifer Lopez, et se préparait pour tourner un autre projet, Chemical Hearts, un drame pour Amazon dont elle était également la productrice. Ils ont pris des vacances ensemble à Mexico, et chérissaient l’absence de but pendant quelques jours à LA : moments à la plage, promenades sinueuses, nidification.

« J’aimerais vous dire qu’on sort pour boire un verre avec une bande de clowns tous les soirs, mais ça ne nous ressemble pas », dit Cole, décrivant le temps libre essentiel pour un acteur. Pour Lili, le bref délai pour recharger les batteries était crucial, car le calendrier de télévision l’avait un peu taraudée. « Je ne vais pas mentir, ça m’épuise », m’a-t-elle dit. « Heureusement, j’aime les gens avec qui je travaille. Je ne peux pas imaginer à quel point je serais misérable si je les détestais ». Peut-être que je lisais entre les lignes – et, qui sait, peut-être que Lili voulait que je le fasse – mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’elle parlait d’une personne en particulier. Clin d’œil, clin d’œil. Tout va bien.


© Interview traduite par Manon









Lili Reinhart Online is an unofficial fansite for Lili Reinhart. I am in no way affiliated with her, her management and I don't know anyone who is. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. All images are copyright to their respective owners. If something belongs to you, please email me before taking any legal action and I will give you credit or remove it straight away.