lilireinhart.fr   |               
Latest Images
/photos  -  retrouvez déjà + de 150,000 photos de Lili Reinhart !

TOUT VIENT A LILI

L’an dernier a appris à la star de Riverdale Lili Reinhart quelques leçons sérieuses – et elle ne s’en fait plus trop pour les petites choses.

Ces derniers temps, quand la plupart des jeunes stars d’Hollywood essayent d’étendre leurs compétences, c’est principalement dans les univers de la musique pop, la mode ou les podcasts. Lili Reinhart, l’actrice de 24 ans née dans l’Ohio probablement connue principalement pour son rôle de l’iconique Betty Cooper dans la série à succès de The CW Riverdale, fait les choses un peu différemment.

A l’automne dernier, elle a publié son premier recueil de poésie, Swimming Lessons. Les poèmes – certains d’entre eux de seulement quelques lignes – content les éxpériences de Lili Reinhart avec l’amour, l’amitié, l’anxiété et essayer de se faire une place dans le monde.

« Je ne suis pas une grande poétesse du tout », dit Lili, qui ajoute que partager Swimming Lessons avec ses fans était autant ‘’vulnérable’’ qu’’’expérimental’’. « Je ne suis toujours pas entièrement confiante de qui je suis en tant qu’écrivaine. Les gens me disent qu’ils s’identifient beaucoup à la poésie, et c’est tout ce que je pouvais espérer ».

Et pendant la pandémie, qu’elle a principalement passée à Vancouver sur le tournage de Riverdale, elle a commencé à pratiquer le Reiki, une sorte d’énergie soignante. Maintenant qu’elle a enfin trouvé le temps de prendre des leçons personnelles, elle est bien partie pour devenir elle-même une maîtresse du Reiki. « C’est à propos de rassembler ton intuition, ton troisième œil et tes pouvoirs », dit Lili, qui est désormais capable de pratiquer le Reiki autant à longue distance qu’en face à face. « Le but est de débloquer l’énergie qui est coincée dans ton corps ».

Lili est au courant que certaines personnes puissent voir cette pratique spirituelle telle qu’une nouvelle mode qui ne fait aucun sens, « Mais je ne suis pas là pour convaincre ceux qui n’y croient pas » explique-t-elle. « Si tu y vas de manière sceptique, ça ne va probablement pas marcher. Mais c’est une magnifique expérience de guérison, et tu fais en même temps une guérison autocentrée ».

Pratiquer le Reiki à longue distance a également été un moyen pour Lili de rester près de ses amis et famille pendant le tournage. Parce que Riverdale est tourné au Canada, elle a principalement dû rester là pour les derniers neuf mois et demi, due au contrôle des frontières et des protocoles liés au COVID-19. Bien qu’elle soit revenue à Los Angeles pour Noël, elle n’a pas pu voir sa famille en Caroline du Nord.

« C’était la première année de ma vie où je n’étais pas avec ma famille pour Thanksgiving ou Noël », explique Lili. « Je ne peux pas trop me plaindre parce que le monde entier fait face à ça, mais ça a été une longue saison. On sent l’isolement en étant ici. Je sais à quel point je suis chanceuse d’avoir ce travail et je suis reconnaissante de pouvoir travailler ».

Ça aide que le casting et l’équipe de Riverdale est comme une famille lorsqu’elle est loin de sa réelle famille. Elle est principalement proche de Madelaine Petsch , qui joue Cheryl Blossom, et Camila Mendes, qui joue Veronica. « On a pu compter les unes sur les autres durant cette période, et on devient juste plus proches », dit Lili à propos de ses co-stars féminines. « Mais nos familles nous manquent toujours et, ironiquement, on a toutes acheté des maisons à Los Angeles l’année passée et on ne peut pas y vivre ».

Au début de la pandémie, quand Riverdale (et le monde) était en pause, Lili a acheté sa première maison dans la Vallée (Los Angeles, N.d.T). « J’avais besoin d’un jardin », dit-elle. Sa mère lui a dit qu’elle avait le temps de chercher, et c’est donc ce qu’elle a fait. Au départ, Lili dormait dans sa nouvelle maison sur un matelas gonflable, et il y a toujours beaucoup à faire – notamment acheter plus de meubles et des œuvres pour les murs. Mais pendant qu’elle n’utilise pas sa nouvelle demeure, elle a dit à ses amis de Los Angeles, « Allez profiter de ma maison tant que je ne peux pas ».

« Ca me fait du bien d’avoir un endroit que mes amis peuvent utiliser », dit Lili.

Depuis mars 2020, Lili explique, « J’ai été dans un grand voyage à la découverte de moi-même, ce qui a été formidable ». Pour la première partie du confinement, elle a pu passer du temps de qualité avec ses amis proches en dehors du tournage. « Ca a changé la donne pour moi », dit-elle. Elle a également peint, principalement des fleurs. « J’adore les fleurs », dit-elle. Et le jour où nous avons discuté, Lili a eu son cinquième tatouage, « un troisième œil avec une petite rose », qu’elle a montré à ses 29 millions de followers sur Instagram.

« Je ne suis définitivement plus la même personne que celle que j’étais quand j’ai du prendre mon vol pour le Canada [en mars 2020] », dit Lili. « Ma principale focalisation a été sur moi-même, me concentrer sur l’intérieur et essayer d’évoluer ». Cette dernière année lui a laissé les pieds sur terre, dit-elle. Ca l’a aidé à être plus présente : « J’ai travaillé sur le fait de réduire la pression qui me pesait dessus, et le stresse ne m’affecte plus autant », explique-t-elle.

Il y a eu une période quelques mois auparavant où elle est devenue trop obnubilée par le fait de faire du sport et sur l’image de son corps. « Je pense que j’avais trop de temps. Je suis célibataire, donc je ne suis vraiment qu’avec moi-même maintenant », dit Lili, qui est également une ambassadrice de la marque de maquillage CoverGirl.

« J’étais vraiment dire avec moi-même sur le fait de ne pas faire de sport de telle manière ou de manger d’une autre. Et j’ai juste eu à dire ‘C’est une putain de pandémie. J’ai besoin de me donner une putain de pause. Je vais bien. J’ai besoin de me laisser du leste’ ».

« Je n’aurais jamais d’abdos », continue Lili. « Les abdos se font dans la cuisine, et j’ai mangé du Dairy Queen et du poulet frit hier soir. Et c’est ok. J’apprends à accepter le fait que je sois moi-même. Je ne suis pas un mannequin fitness. Je ne serais jamais capable de maintenir ça. Je ne vais pas ne pas manger la glace ».

Plus que n’importe quelle autre réseau social, elle a trouvé l’inspiration sur TikTok dans la « magnifique communauté composées de toutes tailles et formes se soutenant les uns les autres. Ce n’est pas incroyable de voir quelqu’un me dire que je suis grosse sur Instagram, mais les gens ne s’arrêteront jamais de critiquer le corps. Ça ne concerne que ce que moi je peux faire pour me sentir mieux vis-à-vis de ça. Mon corps est un voyage que j’ai avec moi-même ».

Une part de ce voyage est de continuer à s’exprimer à travers des poèmes. « J’en ai écrit beaucoup depuis » la publication de Swimming Lessons, dit-elle ; des poèmes « qui sont beaucoup mieux ».

« Je ne sais pas si je suis prête à les partager », dit Lili. « Cependant, s’ils peuvent aider quelqu’un, génial. C’est mieux que de les avoir à attendre dans mon téléphone ».


© Interview traduite par Manon









Lili Reinhart Online is an unofficial fansite for Lili Reinhart. I am in no way affiliated with her, her management and I don't know anyone who is. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. All images are copyright to their respective owners. If something belongs to you, please email me before taking any legal action and I will give you credit or remove it straight away.